De l'usage des herbes, poudres et encens en magie - D'Estissac

Ouais bon clairement si vous lisez pas « de l'usage des herbes, poudres et encens en magie » de d'estissac, vous perdez rien. Y a rien de dangereux dans les pratiques et rituels présentés de ce que j'ai vu, mais c'est très très chrétien (avec une référence à Dieu tous les trois paragraphes, sans exagérer), c'est très porté sur le sexe biologique (dans le sens du genre, pas des relations sexuelles) et la famille, et c'est très hétéro également. Pour le sexe et l'hétérocentrisme c'est assez classique en fait, on retrouve ça (au stade obsessionnel) dans la Wicca.

Les tableaux de correspondances sont une des seules choses qui peuvent être utiles selon moi. Les rituels aussi mais (outre leur aspect chrétien qui ne conviendra pas à grand monde) ils sont assez basiques, le genre de rituels qu'on trouve rapidement en tapant « rituel purification bain » sur un moteur de recherche quelconque par exemple. [Note : je ne dit pas que faire des rituels simples est moins efficace ou moins bien que faire des rituels complexes, je dis juste que les rituels présentés étant très facilement trouvable ailleurs, il est totalement inutile de dépenser de l'argent dans ce livre pour les obtenir.]

Autre chose assez importante selon moi, vu que l'auteur fait un forcing assez important sur le fait que cette pratique est la seule qui soit réellement efficace, que c'est une science etc. : il n'y a aucune bonne façon de faire de la magie en dehors de celle qui vous convient personnellement, la magie n'est pas une science, il n'y a ni vrai ni faux. Suivez votre instinct et, surtout dans le cas où vous suivez les instructions d'autres personnes, cherchez à comprendre pourquoi telle chose est faite comme ça (par exemple, pourquoi utiliser de la menthe dans la purification ? de par son odeur et son utilisation pour repousser certaines espèces considérées comme nuisibles). Voilà, il n'y a pas de bonne façon de faire, juste plein de façons de faire différentes et, dans le tas, celle(s) qui vous correspond(ent).

Le 18 Pluviôse 228.

Licence Creative Commons

Accueil Retour